+ Références

CMA Maine-et-Loire

|  Angers (49)

Reconstruction de la chambre des métiers et restructuration du CFP d'Angers

Info Projet
Le projet
Maîtrise d'ouvrage
Chambre des Métiers et de l'Artisanat des Pays de la Loire
Missions
Mission complète loi MOP
Surface plancher
12 415 m² (9140 m² pour le centre de formation professionnelle et 3275 m² pour la chambre des métiers)
Montant des travaux
13 941 000 € HT
État d'avancement
Concours 2020, non lauréat
Maîtrise d'œuvre
Architecte mandataire
Johanne SAN
Bureaux d'Études
Ingénierie : OTÉIS
Économie : GOUSSET
Acoustique : ITAC

Démarche environnementale

Conception bioclimatique et Label E+C- niveau E2C1 sur la délégation, RT existant globale avec un gain énergétique de 30% sur le CFP

Au coeur du campus de Belle-Beille à Angers, la Chambre des Métiers et de l’Artisanat des Pays de la Loire lance un projet de rénovation et d’extension de son centre de formation professionnel, et de reconstruction de sa délégation départementale.

Le concept architectural et technique propose une Chambre des Métiers exemplaire en termes de patrimoine tertiaire durable, appropriable et adaptable dans le temps. Pour cela, les espaces et les volumes créés affirment une volontaire simplicité et sobriété. La silhouette nette et précise de la CMA préserve une richesse intérieure au service de l’expression des métiers accueillis : savoirs faire des artisans menuisiers, métiers du bâtiment, scénographie végétale des fleuristes… L’Innovation du concept architectural, c’est la réversibilité potentielle du bâti : cet immeuble peut accueillir d’autres usages demain.

Le parti architectural renforce l’horizontalité et assoit le dialogue entre le Centre de Formation et la Chambre des Métiers. Le duo de matérialité bois/métal se décline pour assurer une continuité entre extension et rénovation. Les matières enveloppent les volumes bâtis selon un principe d’unité et de continuité volumétrique. Le site s’organise telle une stratification jouant de transparences, d’effets cinétiques, de rythmes verticaux, de hauteurs d’étages variables, et de vibrations nuancées. Afin d’apporter une identité singulière valorisant le savoir-faire artisan, un travail délicat assimilable à de la marqueterie forme le dessin de la façade en bardage bois. La chromatique claire compose avec la lumière naturelle, le bois dessiné par l’orientation variable des lames affiche le graphisme des joints sombres, les panneaux de métal calepinés vibrent de la couleur du paysage ou du ciel.

Agence Johanne San - Architecture & Urbanisme
Agence Johanne San - Architecture & Urbanisme
Agence Johanne San - Architecture & Urbanisme