+ Références

UFR LLSH, campus de Belle-Beille

|  Angers (49)

Restructuration et extension de l'UFR de Lettres, Langues et Sciences Humaines

Info Projet
Le projet
Maîtrise d'ouvrage
Université d'Angers
Missions
Mission complète loi MOP
Surface plancher
1 320 m²
Montant des travaux
4 053 000 € HT
État d'avancement
Concours 2020, non lauréat
Maîtrise d'œuvre
Architecte mandataire
Johanne SAN
Bureaux d'Études
Ingénierie : OTÉIS
Acoustique : ITAC

Démarche environnementale

Réversibilité des plateaux pour un patrimoine durable et évolutif, système d’épines métalliques verticales en façade pour protéger des surchauffes estivales, chantier à faible impact environnemental.

L’université d’Angers a choisi d’engager un programme de rénovation-démolition-reconstruction du bâtiment de l’UFR de Lettres, en cohérence avec la rénovation urbaine verte du quartier de Belle-Beille. La première étape de ce programme se base sur la réhabilitation du patrimoine bâti, enrichi d’une extension en greffe, à la place d’un amphithéâtre devenu inutile. Cet emplacement libéré permet d’accueillir de nouveaux espaces pédagogiques et administratifs, ainsi qu’un accueil adressé sur le parvis Lavoisier.

Le projet est conçu comme une stratification, un renouvellement du bâti sur lui-même, résilient et capable de rester flexible, grâce à de nouvelles approches constructives :
– Une trame bâtie adaptable et économe en énergie et en émissions de GES ;
– Des espaces pédagogiques en phase avec les nouveaux modes de pratiques professionnelles : digital et communication, mode projet et collaboratif ;
– Une vision nouvelle de l’accueil et de la convivialité, défendant l’université comme un lieu d’apprentissage et de vie.

Le parti architectural propose une hybridation des formes : une géométrie orthogonale en étages, greffée sur la rue centrale et la structure en peigne, renouvelée par la fluidité organique transversale, créée par le nouvel accueil et les espaces collaboratifs. Cette impulsion vitale sculpte le cœur et crée de nouveaux espaces pédagogiques. Le vivant pénètre le bâtiment, une matérialité symbolique de bois naturel accompagnée de végétal marque la nouvelle identité.

Agence Johanne San - Architecture & Urbanisme
Parvis de l'entrée principale
Agence Johanne San - Architecture & Urbanisme
Vue intérieure du hall
Agence Johanne San - Architecture & Urbanisme
Espace de coworking - vue de dessus
Agence Johanne San - Architecture & Urbanisme