+ Références

Conardière, ZAC Erdre Porterie

|  Nantes (49)

Construction de 105 logements dans un jardin forestier

Info Projet
Le projet
Maîtrise d'ouvrage
ICEO, Bâti Nantes, Harmonie Habitat
Missions
Mission complète
Surface totale
SHAB : 7 950 m²
Montant des travaux
14 967 700 € HT
État d'avancement
APS
Maîtrise d'œuvre
Architecte mandataire
Johanne SAN
Architectes
Atelier Mima (cotraitant)
Huitorel & Morais Architectes (cotraitant)
Bureaux d'Études
Structure : Bois Paille
Acoustique : Impact
Fluides : Pouget
Ingénierie : Élémentaire Conseil
Environnement : Tribu
VRD : Agéis
Paysagistes
D'ici là
Économiste
Exe

Démarche environnementale

Plus gros projet de logements en construction paille de France, RE2020+, construction biosourcée niveau 3 à coût maîtrisé, architecture bioclimatique, processus de conception intégrée.

Le contexte très particulier de Conardière entre espace naturel majeur de la vallée de l’Erdre, et nouveau quartier de St Joseph de Porterie, concentre de nombreux questionnements. Il impose notamment une réflexion qui part avant tout du paysage : l’eau comme ressource, les continuités biologiques et végétales, l’importance de la canopée et des autres strates végétales, la gestion des usages, commandent l’implantation et les volumétries architecturales. Ce paysage compose la trame d’une conception bioclimatique, dans laquelle s’inscrit une architecture qualitative et simple. Assurant pour chaque logement un lien à l’extérieur et au sol avec une attention permanente aux intimités, les orientations multiples des logements assurent la qualité de lumière et le confort d’été. Dans un dialogue constant entre maîtrises d’œuvre, la variété de propositions évite le systématisme, tout en assurant la cohérence d’ensemble.

Les modes constructifs sont le reflet du projet « politique » de l’équipe : démontrer la faisabilité, ici et aujourd’hui, de l’intégration du biosourcé dans tous les programmes. Dans ce contexte, nous avons pris le parti d’un recours massif à la paille – co-produit de l’agriculture, disponible localement et performante en hiver comme en été, elle est le matériau d’isolation à l’impact carbone le plus faible. À ce titre, l’intégration de la paille comme matériau d’une majorité de logements est une première en France à cette échelle, qui plus est dans un programme d’habitat inclusif dans sa programmation. L’opération est donc un démonstrateur essentiel pour la filière.

Bien entendu, au-delà du mode constructif, la recherche de la réduction de l’empreinte environnementale du projet est globale, elle interroge toutes les composantes : réemploi de matériau, impact transport des entreprises, systèmes énergétiques…

Agence Johanne San - Architecture & Urbanisme