Résidence Guynemer, Archidéfi lot 1

|  Angers (49)

Démolition reconstruction d'une ancienne cité d'urgence

Voir les détails du Projet
Le projet
Maîtrise d'ouvrage
Podeliha
Missions
Mission complète de maîtrise d'œuvre
Surface totale
SP = 3 889 m²
SHAB = 3 106 m²
Montant des travaux
7 130 000 € HT, soit 2 296 €HT/m² SHAB
État d'avancement
Lauréat concours, juin 2023
Maîtrise d'œuvre
Architecte mandataire
Johanne San
Bureaux d'Études
Structure : Sisba
Fluides, thermique : Pouget Consultants
VRD : Ligéis
Paysagistes
Landscape U Need
Économiste
Gousset

Démarche environnementale

Projet pensé avec la volonté de proposer des constructions vertueuses à coûts maîtrisés, compacité et frugalité du projet, confort adapté aux impacts du changement climatique, lutte contre la chaleur, limitation des consommations énergétiques, production d’ENR et autoconsommation.

L’appel à projets Archi-Défi, lancé par le bailleur social Podeliha, porte sur la requalification urbaine de 4 «cités d’urgence», construites dans les années 60 à Angers. Pensé pour faire face au problème du mal-logement après la guerre, ce type de construction avait pour objectif d’apporter des réponses rapides et provisoires aux besoins de logements, basées sur des solutions constructives simples, industrialisées mais assurant un confort indispensable aux populations précaires.

Le site de «Guynemer» s’implante au Sud d’Angers, à l’interface entre tissus de faubourg (quartier Lafayette-Éblé) et grands ensembles (quartier de la Roseraie). Il se compose de 12 maisons individuelles mitoyennes, organisées principalement à l’alignement de la rue Georges Guynemer. Aujourd’hui, ces constructions sont vétustes (matériaux, fonctionnalité …) et leur mode constructif ne présente pas d’intérêt à être réhabilité, surtout au regard du potentiel foncier à accueillir de nouvelles formes d’habitat, plus collectives.

Le projet envisage la création de 50 logements collectifs répartis sur trois bâtiments, autour d’un cœur d’îlot largement paysager. Il est associé à une programmation sociale, qui permet d’offrir des réponses en matière d’habitat et de lutte contre la précarité pour tous, notamment les étudiants, les jeunes actifs et les séniors. Chaque logement bénéficie d’une orientation favorable et d’un prolongement vers l’extérieur : jardins à rez-de-chaussée, balcons et terrasses aux étages. L’îlot est libéré de la voiture grâce au positionnement des stationnements le long de la rue Guynemer et dans une poche de places aériennes au Nord Ouest de l’emprise Podéliha.