Résidence Misis et Villas Adèle

|  Saint-Martin du Fouilloux (49)

Conception-réalisation pour la construction de 49 logements

Voir les détails du Projet
Le projet
Maîtrise d'ouvrage
ALH (Angers Loire Habitat)
Missions
Mission complète de maîtrise d'œuvre
Surface totale
SHAB location sociale = 2 134 m²
SHAB accession sociale = 1 491 m²
Montant des travaux
Location sociale : 4 171 632 € HT, soit 1 955 €HT/m² SHAB
Accession sociale : 2 849 709 € HT, soit 1 911 €HT/m² SHAB
État d'avancement
Lauréat concours, février 2024
Maîtrise d'œuvre
Mandataire
Boisseau Bâtiment
Architectes
Johanne San
Bureaux d'Études
Structure : Atlantique Loire Structure
Fluides : Betherm
VRD : Sud VRD
Géotechnique : Flicadegeau
Écologue : Accete
Paysagistes
Atelier Broussaille
Économiste
Techniques & Chantiers

Démarche environnementale

Mode constructif hors site (atelier à 35 km du projet), mixité bois/béton, pompes à chaleur triple services (chauffage, ECS, VMC) sur les collectifs et intermédiaires, jardins et verger collectifs, noues paysagères, parking planté, clôtures champêtres.

La ZAC de la Moinerie est un quartier résidentiel constitué principalement de maisons de ville, en prolongement des lotissements existants et connecté aux chemins ruraux communaux. Cette extension urbaine se glisse entre les trames bocagères préservées et renforcées du site. Une boucle viaire dessert les îlots tandis qu’un maillage de liaisons douces s’appuie sur la valorisation de la trame verte. Le programme d’Angers Loire Habitat décline 16 maisons mitoyennes assemblées en séquences selon un principe de maisons de bande complétées de garages, sur un parcellaire en lanière de 9,5m de largeur en moyenne. La mixité sociale et intergénérationnelle diversifie les formes urbaines grâce à deux îlots de logements intermédiaires et collectifs, les îlots C et F de 10 et 23 appartements.

La fragmentation des formes bâties s’inspire de la typologie des maisons de ville et des petits immeubles de bourg sous forme d’intermédiaires en R+1 et R+2. La résidentialisation cherche à créer de petits voisinages en individualisant au maximum les entrées des logements. En référence aux morphologies de longères et de granges agricoles, le plan masse propose une combinaison de volumes résidentiels types, reprenant les mêmes trames et les mêmes organisations intérieures pour rationaliser la conception technico-économique. Le mode constructif Hors site se base sur l’homogénéisation des trames et principes constructifs. Le projet définit donc des trames adaptées à la préfabrication en optimisant la matière pour pousser l’efficience des solutions : portées structurelles, section, mixité bois/béton, réalisation en atelier de panneaux d’enveloppe finis avec l’intégration des menuiseries et des bardages. Une matérialité commune bois crée un écho entre les silhouettes et les typologies pour ponctuer le quartier par une vision cohérente et structurante.